Carmen Kassovitz : interview d’une talentueuse actrice en devenir

Bonjour à tous !

Il y a peu de temps, je vous parlais de la série Stalk, qui a été un véritable coup de cœur pour moi (vous pouvez d’ailleurs en retrouver ma chronique ici).

Eh bien aujourd’hui j’ai la chance de recevoir en interview Carmen Kassovitz, qui joue le rôle d’Alma dans la série ! Vous allez sans doute le remarquer par vous-même en lisant cette interview, mais personnellement je n’ai aucun doute qu’elle a un grand avenir dans le monde cinématographique. Elle est passionnée par ce qu’elle fait et son interprétation dans Stalk était une grande réussite… Mais je vais laisser la parole à cette actrice de talent, qui a de nombreuses choses intéressantes à vous faire découvrir !

Merci infiniment d’avoir accepté ma demande d’interview, Carmen ! Tout d’abord, comment t’es venue ton envie de faire du cinéma ? Qu’est-ce qui te plait le plus, dans ce métier ?

Mon envie de faire du cinéma me vient depuis que je suis toute petite, ma mère est professeure de thêatre, donc j’ai toujours eu l’occasion de jouer beaucoup. J’ai fait aussi beaucoup de danse, donc j’ai toujours été amenée à faire des activités qui me poussaient à être sur scène, et ça a toujours été un truc qui me passionnait. Ce qui me plait le plus dans ce métier, c’est le fait de pouvoir devenir quelqu’un d’autre durant un cours moment. A partir du moment où le « Action ! » est lancé, on est vraiment dans le moment présent et, pour ma part en tout cas, je sais que c’est un moment, entre l’ « Action » et le « Coupez », où je me sens libre de m’exprimer et je me sens libre, et c’est ça que j’aime dans ce milieu là : l’ambiance des tournages, le fait de pouvoir incarner un personnage et de pouvoir le modeler à ma manière, et avec l’aide du réalisateur.

Dans la série Stalk, (qu’au passage j’ai vraiment vraiment adoré), tu joues le personnage d’Alma (qu’au passage j’ai vraiment vraiment… ouais bon, on a compris, je suis en admiration)…

Je disais donc… dans la série Stalk, tu joues le personnage d’Alma. Que retiens-tu de ce personnage, et qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ton personnage ?

J’ai été très contente de pouvoir incarner ce personnage, surtout parce que c’est un de mes premiers rôles, donc j’ai été très heureuse de pouvoir l’incarner, et c’est une personalité très courageuse, téméraire, un peu badass, que j’aime beaucoup. Ca a été un challenge sur certaines scènes, notamment, qui n’ont pas été très faciles à tourner, donc ce que je retiens d’Alma, c’est qu’elle m’a beaucoup appris pour mon premier grand rôle.

Je pense qu’on a tous eu peur en voyant cette série et qu’il y a eu une explosion du nombre de personnes qui mettent un autocollant sur leur webcam et leur téléphone, en particulier l’épisode avec « Ensi is watching you », où tout les élèves du campus découvrent avec stupeur que leur vie était épiée. Mais toi-même si tu apprenais que ta vie était épiée, comment réagirais-tu ?

Si j’apprenais que ma vie était épiée… J’ai déjà eu des petites expériences un peu bizarres où je me suis rendue compte qu’il y avait des gens qui se faisaient passer pour moi ou des trucs comme ça, et c’est vrai que quand ça arrive, c’est pas vraiment la même chose que dans Stalk, mais c’est vrai que ça fait peur. Je pense qu’il faut être très vigilant, et ça m’a montré que oui, tout ce qui se passe dans la série ça arrive, ça peut arriver, et je sais pas comment je réagirai, puisque ça m’est vraiment jamais vraiment arrivé et j’espère que ça ne m’arrivera jamais, mais c’est de la panique et je pense que c’est très dûr à vivre, parce que d’une certaine manière on rentre dans ton intimité. Je redoute beaucoup ça et j’espère que ça ne m’arrivera jamais.

« Je ne sais même plus pourquoi j’ai commencé à stalker. Je sais pas, je voulais juste qu’on arrête de se foutre de ma gueule. » On voit bien ici que Lux était quelqu’un de bien au départ, mais qu’il s’est laissé dépasser par la situation, pris dans un engrenage qu’il ne pouvait plus arrêter sans faire du mal à ceux qu’il aimait. Est-ce que d’après toi cela excuse sa conduite, ou est-ce qu’il aurait dû agir autrement ?

Je trouve que Lux est un personnage plutôt complexe. Pour ma part je ne sais pas si j’arrive à m’attacher à lui, en tant que spectateur de la série, ou si je le déteste, en fait, c’est spécial. Je pense que quand tu as un tel pouvoir entre les mains, en l’occurence de pouvoir rentrer dans l’intimité des gens et stalker, je pense que c’est très dûr à contrôler. Je ne sais pas si ça excuse ses gestes, parce que ça part vraiment loin, mais je pense que c’est dûr de se contrôler avec un tel pouvoir. Donc c’est sûr que ses actions sont poussées à l’extrême et que c’est pas bien, tout simplement, ce qu’il fait, mais alors après est-ce qu’on peut lui en vouloir, ça je le comprends mais en même temps je comprends aussi la position de Lux qui est de pousser le truc très loin. Et surtout, le fait qu’il se soit fait harceler, ça rajoute une couche…

En suivant les traces de ton père, Mathieu Kassovitz, talentueux acteur (Le Bureau des Légendes, Platane, Le chant du Loup, Valérian…), ne ressens-tu pas une certaine pression ? Comment a t-il pris ton envie de devenir toi aussi actrice ?

Je pense que je ressens une pression, parce que je connais beaucoup de jeunes comédiens et j’ai déjà parler avec eux, et je pense que je ressens une pression tout comme eux, mais une pression un peu différente, la pression de peut-être être à la hauteur, de ne pas décevoir les gens, d’arriver aussi à ne pas exister aussi que par mon nom de famille. Je me suis déjà posé pas mal de questions par rapport à ça, je me suis dit « Est-ce que je suis vraiment là pour moi ou par mon nom de famille ? ». C’est quelque chose dont je suis consciente, et j’aime mon nom de famille et j’aime mon père, et il n’y a aucun problème avec ça.

Tu en es encore au début de ta carrière, tu as de nombreuses expériences à vivre… Quel est le projet, l’envie, dont tu as vraiment envie qu’il/elle devienne réalité ?

Mon envie de devenir actrice ça c’est fait naturellement, et c’est quelque chose que je chéris depuis que je suis petite, quoi. J’ai toujours été baignée dans ce milieu là, j’ai toujours vu mes parents être dans ce milieu, j’ai eu la chance de pouvoir aller sur des plateaux de tournages très jeune, donc j’ai été baigné dans ce milieu là très très jeune, et donc c’est vrai que j’ai vite eu envie de faire ce métier-là, et j’espère que je vais pouvoir continuer et réussir dans ce que je fais.

Dans mon tout petit début de carrière, est-ce que j’ai une envie de projet qui se réalise ? Alors j’aimerai juste pouvoir avoir la chance de tourner, l’opportunité de pouvoir travailler avec différentes personnes, travailler sur des projets différents, de pouvoir avoir de plus en plus d’expérience… Je ne sais pas, je n’ai pas de projet en particulier dans ma tête dont j’aimerai qu’il devienne réalité puisque je ne sais pas quels projets je vais pouvoir être amenée à réaliser, donc n’importe quel projet, moi c’est déjà le fait de pouvoir tourner, d’être sur les plateaux, c’est déjà une grande chance et une grande opportunité.

Nous avons parlé de ta passion du cinéma, parlons maintenant un peu plus de toi, si tu veux bien… Quelles sont tes passions, en dehors du cinéma ? A quoi occupes-tu ta vie en dehors des tournages ?

Je fais beaucoup de danse, de la dance classique et de la dance jazz, donc ça c’est quelque chose qui occupe beaucoup mon temps. Je vais beaucoup au cinéma aussi, beaucoup au musée. J’ai fait beaucoup d’équitation, j’ai monté 10 ans à cheval donc c’est une de mes grandes passions. Donc je dirai : la dance et l’équitation.

Si tu devais conseiller un adolescent qui souhaite devenir acteur, que lui dirais-tu ?

Alors un conseil pour un adolescent… Moi même je suis encore une adolescente et j’ai que 18 ans, donc je ne sais pas si je suis vraiment bien placée pour donner des conseils. Mais si j’ai un conseil à donner, c’est qu’il faut perséverer, il ne faut pas baisser les bras et il faut y croire. Le seul conseil que j’ai à donner c’est : il faut y croire et ne pas baisser les bras parce que y’a tellement de refus et c’est quelque chose de tout à fait normal. Donc c’est pour ça qu’il faut croire en ce que tu es, croire en ce que tu peux faire, ne pas baisser les bras. Et garder la tête haute, surtout.

Pour finir, quels sont tes projets futurs ? Si tu veux faire ta pub c’est maintenant !

J’ai tourné un long-métrage qui devait sortir, mais bon là avec le confinement c’est un peu compliqué. Et j’ai peut-être d’autres projets qui arrivent, donc on verra bien à la fin de cette quarantaine qui nous fout tous dans la merde, desolé pour l’expression, et voilà.

Encore merci d’avoir répondu à mon invitation, Carmen ! Je te souhaite beaucoup de réussite dans tes projets futurs. Mais je n’ai même pas besoin de te le souhaiter, je pense, parce que quelque chose me dit que cela va être le cas ! 🙂 

Voilà, j’espère que cette interview vous aura appris des choses autant qu’elle m’en a appris à moi-même ! Et si vous voulez découvrir davantage Carmen, vous pouvez la retrouver dans Stalk, disponible sur France TV Slash et sur YouTube, et vous pouvez également la suivre sur son compte Instagram @carmenkasso

Merci à Carmen et à l’agence UBBA pour m’avoir permis de réaliser cette interview fort enrichissante… et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s