Nina Wu – Un film de Midi Z

Salut à tous !

Pour la première fois sur ce blog, ce n’est pas d’un livre dont je vais vous parler, mais d’un film. En effet, j’ai décidé de vous parler de Nina Wu, un film de Midi Z.

C’est un film qui a été tourné en Birmanie, en Malaisie et à Taiwan. Il est distribué en France par Epicentre Films. J’ai eu la chance de le voir en avant-première avant sa sortie, je vais donc vous donner mon avis à propos de ce film que, je l’espère, vous allez apprécier autant que moi.

Informations et synopsis

Voici le synopsis, et je vous donne mon avis tout de suite après !


affiche_fiche

nw

Prix et festivals : Festival de Cannes 2019 – Un Certain Regard / Festival Indépendances et Création de Auch / Festival des 3 Continents / Festival international du film de Malaisie – Prix du public / Festival du film de Taiwan / Festival du film taiwanais de Sydney / Festival international du film de Melbourne / Festival du film IndieBo / Festival du film de Transatlantyk / Taipei Golden Horse Film Festival Awards – Meilleur Son


Mon avis

Ce film a été en sélection officielle au Festival de Cannes cette année… Alors quand on entend festival de Cannes, on pense tout de suite à des films réservés à une élite, que comprennent uniquement ceux qui ont fait de grandes études, qui ont une culture générale extrêmement développée ou font partie de la classe favorisée. Moi qui ne pense faire partie d’aucun de ces trois groupes, au départ, je me suis dit que Nina Wu ne serait pas pour moi, que je n’arriverai pas à y trouver de l’intérêt. Et pourtant !

Et pourtant, en effet, à ma grande surprise, j’ai vraiment apprécié ce film. Parce qu’il fait écho à une actualité dont on a tous plus ou moins entendu parler… On sait que le monde du cinéma n’est pas vraiment un monde où il fait bon vivre, le mouvement #Metoo nous l’a malheureusement bien montré. Et Nina Wu retransmet parfaitement tout cela : on y découvre le personnage de Nina, une actrice qui a déjà eu des petits rôles de figuration mais pas vraiment de grands rôles. Un jour, l’occasion va se présenter pour elle d’avoir un grand rôle, et elle va accepter malgré sa réticence ce rôle qui, on va le voir plus tard, va lui apporter beaucoup de problèmes. En effet, entre un réalisateur qui la considère comme un objet, comme sa propriété, et un rôle plus qu’embarrassant, Nina va se rendre compte que son rêve de petite fille de devenir actrice va vite devenir un véritable cauchemar.

C’est cela que montre ce film : les réalisateurs promettent aux acteurs de devenir célèbres, d’avoir de grands rôles dont tout le monde se souviendra. Oui, mais à quel prix ? La célébrité est-elle tant nécessaire qu’on doit accepter toutes les opportunités pour devenir connus, quels qu’en soient les risques et les menaces ? Ou doit-on renoncer à la célébrité mais garder sa liberté et son goût de la vie ?

Ce film, que j’ai trouvé très engagé, montre que la célébrité n’est pas toujours synonyme de bonheur, surtout si des personnes mal intentionnées se mettent en tête de profiter de leur renommée et de leur influence pour prendre le contrôle de vous-même. Un réalisateur n’a pas le droit, quoi qu’on en pense, quoi qu’on en dise, d’abuser de son pouvoir pour arriver à ses fins. Et un acteur, une actrice, même si elle est dirigée par un réalisateur, doit pouvoir garder son droit de décision final, pouvoir dire stop s’il ou elle sent que ce que le réalisateur lui demande va à l’encontre de ce qu’il veut. Mais quand on nous fait miroiter une célébrité infinie, est-ce simple de pouvoir dire stop ? Non, cela ne l’est pas, malheureusement. Une fois qu’on est dans cette spirale, comment revenir en arrière ?

On peut d’ailleurs voir que Nina regrette sa vie d’avant, où elle n’était pas célèbre mais où tout était plus simple, où elle était sûrement plus heureuse.

J’ai vraiment aimé ce film, car il montre ce qu’est vraiment le monde du cinéma : tout n’est pas rose, tout n’est pas idéal. Il y a également beaucoup de cotés très sombres. Ce film était vraiment nécessaire, car même si nous entendons parler de tout ça dans les médias, nous sommes encore trop ignorants de la réalité de ce milieu. Certains trouverons peut-être ce film trop cru, trop violent, cette impression étant renforcée par le formidable jeu d’acteurs qui savent très bien nous faire vivre leurs émotions. Moi je trouve que c’est plutôt une force : le réalisateur n’a pas cherché à embellir la réalité, à cacher la vérité. Ce film est un engagement réel contre les dérives du monde du cinéma. Peut-être que ça ne les arrêtera pas. Mais au moins on arrêtera de se voiler la face par rapport à cela.

Je vous conseille vraiment d’aller le voir au cinéma, même si vous n’êtes pas coutumier de ce genre de film. Vous n’en sortirez que grandi, car ce film est une vraie leçon de vie, une vraie ouverture sur la réalité. Arrêtons de penser que le monde du cinéma est idéal et plein de bonheur, et voyons la vérité en face.

A bientôt pour une nouvelle chronique !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s