Traverser les orages (de Lucile Caron-Boyer)

Salut à tous !

2 ans… En 2 ans, grâce à ce blog, mais aussi grâce à tous les projets que j’ai mené à bien, j’ai fait du chemin. Beaucoup de chemin.

Mais je ne suis pas le seul. Je vais vous parler aujourd’hui de Lucile Caron-Boyer. Lucile est une auteure que j’avais découvert quand elle avait publié son premier roman, « Mon Petit Coeur de Pierre » en autoédition, il y a deux ans. Cela avait été un véritable coup de coeur pour moi à l’époque, et je lui avais d’ailleurs proposé une interview.

(Vous pouvez retrouver ma chronique de Mon Petit Coeur de Pierre et l’interview de Lucile en cliquant ici !)

book-6068Depuis, Lucile a elle aussi beaucoup avancé. Son livre a été publié aux Editions Hachette, et elle a publié un deuxième livre en autoédition : Traverser les orages.

Je ne pouvais bien sûr pas passer à coté de ce deuxième livre, que Lucile m’a sympathiquement envoyé. Je vais d’ailleurs vous en parler tout de suite !

Allez, on commence par le résumé, et je vous en parle tout de suite après 🙂

Resumé

« Vous voyez quand on se dit que ça ne pourra jamais être pire ? lorsque le mauvais sort s’acharne et que la poisse et l’adversité ont décidé de venir s’installer en colocation chez vous ? 

Voilà à quoi ressemble ma vie en ce moment. »

Liv rentre en première.

L’année de ses seize ans, une année qui sera celle de tous les bouleversements.

Heureusement, pour affronter la tempête, elle a ses armes secrètes : Margot, Max, Lisa et Rodolphe.

Bien plus que des amis, sa confrérie…

Avis

Un bonbon, un rayon de soleil, une vraie parenthèse de bonheur… « Traverser les orages » est tout ça à la fois.

Liv, une ado qui rentre en première, doit affronter de nombreux bouleversements dans sa vie. Comme tout adolescent, elle se pose des questions existentielles, mais elle doit en plus faire face à la séparation de ses parents et à l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique. Autant de malheurs d’un coup, ça ferai plier n’importe qui, on est d’accord ?

Heureusement, elle peut compter sur le soutien indéfectible de ses amis, de « sa confrérie » pour lui permettre d’éviter le naufrage, de survivre malgré la tempête.

Liv n’est jamais seule, elle est toujours accompagnée, aidée par ses « soleils » personnels, qui lui permettent de retrouver la foi en une vie heureuse. L’amitié et l’amour, les deux choses les plus importantes dans une vie !

Ce livre est un vrai message d’espoir… Même si des nuages arrivent dans le ciel de votre vie, le soleil n’est jamais vraiment loin. Et ce livre nous le rappelle avec brio.

Lucile a réussi à évoquer le sujet de la psychiatrie de façon simple et claire, sans préjugés, en cassant toutes les idées reçues que l’on peut avoir parfois.

Comme d’habitude, j’ai été époustouflé par la plume de Lucile. Je vous conseille vraiment ce livre, qui vous fera passer un bon moment aux cotés de personnages frais et pleins de qualités…

D’ailleurs, je laisse le mot de la fin à Liv… Comme quoi, dans la vie, il y a toujours de l’espoir !

Parce que tant qu’il y aura la confrérie, des requins dans l’océan et la possibilité de faire un voeu, le meilleur restera toujours possible

A bientôt pour… Ah non, ne partez pas tout de suite ! Lucile a tenu à écrire un petit message, pour commémorer les 2 ans du blog… 🙂

Alexis, c’est une belle rencontre que j’ai faite grâce aux réseaux sociaux : un jeune lecteur passionné, sérieux, investi et jamais à cour d’idées pour transmettre son amour des livres. Je suis ravie de pouvoir aujourd’hui souhaiter un bel anniversaire à ton blog, et j’espère te retrouver l’année prochaine, pour les 3 ans !

Eh bien, quant à moi, je peux vous assurer qu’en rencontrant Lucile, je n’ai pas rencontré qu’une auteure. J’ai aussi rencontré une personne formidable, toujours sympathique, toujours là quand on a besoin. En plus, elle écrit superbement bien ! Alors surtout, n’hésitez pas à acheter un de ses livres ou à passer la découvrir sur son compte Instagram, vous ne serez pas déçus ! Des rencontres comme celle-ci, qui durent et qui ne s’estompent pas au fil du temps, on ne fait que très peu dans une vie. Lucile, je te souhaite le meilleur dans ta vie future… et surtout, n’arrête jamais d’écrire, tu le fais trop bien ! 🙂

Quant à nous, cher lecteur, nous nous retrouvons très bientôt pour une nouvelle chronique !

2 réflexions sur “Traverser les orages (de Lucile Caron-Boyer)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s