Pourquoi les filles ont mal au ventre ? (de Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling)

Salut à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique un peu spéciale, puisque je ne vais pas vous parler d’un roman, mais plutôt d’un album illustré.

9782016270592-001-tDans cette chronique, vous allez pouvoir découvrir « Pourquoi les filles ont mal au ventre ? » de Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling, publié aux Editions Hachette Romans.

Comme d’habitude, commençons par le résumé !

Resumé

Les filles ont mal au ventre qu’on leur demande d’être des princesses dès leur plus jeune âge. Les filles ont mal au ventre quand elles entendent « Ne pleure pas, tu n’es pas une fille. » Les filles ont mal au ventre quand le terme « féministe » devient une insulte.

Avis

Tout d’abord, faisons un petit retour dans le passé pour revenir aux origines de ce livre…  Lucile de Pesloüan a écrit ce livre sous forme de fanzine en 2014, puis il a été publié sous forme d’album illustré aux Editions de L’Isatis, avant d’être publié par Hachette Témoignages, une branche d’Hachette Romans.

Dans ce livre qui dénonce le poids des inégalités hommes-femmes et des normes sociales, on découvre à chaque page une phrase, commençant toujours par « Les filles ont mal au ventre de… », et illustrée par un dessin qui la met en valeur.

L’auteure n’a pas hésité à utiliser des phrases « chocs » pour que ses opinions marquent bien les esprits. Et je pense qu’elle a eu raison.

En effet, pourquoi les femmes ne devraient pas être égales aux hommes ? Pourquoi elles ne pourraient pas agir comme bon leur semble et faire ce qu’elles veulent ? Pourquoi elles ne pourraient pas accèder à certains métiers ou sports réputés « réservés aux hommes », à tort ?

On a pu le voir avec la coupe du monde féminine cette année, les femmes sont tout à fait capables de jouer au foot et d’aller vers la victoire, autant que les hommes.

Les femmes ne sont pas plus faibles que les hommes, elles ne sont pas non plus moins intelligentes. Elles ne servent pas à faire tout le sale boulot qu’un homme ne voudrait pas faire…

D’ailleurs, on voit encore aujourd’hui de nombreuses inégalités hommes-femmes, ne seraient-ce qu’avec les salaires plus bas à fonction égale pour les femmes, par exemple.

Tous ces préjugés, toutes ces inégalités, toutes ces choses honteuses, c’est ça que Lucile de Pesloüan a souhaité dénoncer à travers son livre. Et elle a réussi haut la main.

Je conseille à tous de lire ce livre : aux femmes, pour découvrir que malgré ce qui est dit parfois, elle peuvent se considérer aussi importantes qu’un homme, mais aussi aux hommes, pour leur montrer si besoin est que les femmes méritent le respect.

Lisez ce livre, vous ne serez pas déçus !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s