[Interview] Albert Espinosa, auteur de Les Bracelets Rouges

Bonjour à tous !

Si je vous dit Albert Espinosa, vous ne savez peut-être pas qui c’est… Mais si je vous dit Les Bracelets Rouges, alors là vous voyez mieux ?

Et oui, j’ai le plaisir d’interviewer en exclusivité Albert Espinosa, auteur de  »El mundo amarillo » ( »le monde soleil » en français), le livre qui a inspiré la série  »Les Bracelets Rouges » sur TF1 !

lbr_espinosa_et_comediens_1

Comment t’es venue l’idée, le désir d’écrire Le Monde Soleil ?

Les Bracelets Rouges / Le monde soleil est un livre autobiographique. Il raconte ma vie quand j’étais petit. J’ai eu un cancer de 14 à 24 ans, et pendant ces dix ans j’ai perdu une jambe, un poumon et la moitié du foie, mais j’ai toujours été heureux. Et, dans Le monde soleil, je ne parle pas de cancer, je parle de ce que j’ai appris grâce au cancer. Tout ce que cette maladie m’a appris au quotidien, jour après jour.

En m’inspirant de ce livre, j’ai ensuite écrit une série appelée «BRACELETS ROUGES», et sûrement le plus incroyable n’a pas été le nombre de prix ni l´énorme audience qu’il a eu ou que Steven Spielberg a acheté les droits , mais que les enfants me disent que leurs héros ne portent pas un manteau mais des Bracelets Rouges

J’ai toujours pensé que, si tu crois en tes rêves, ceux-ci finissent par s’accomplir. J’ai donc eu la chance de passer d’une petite chambre d’hôpital à un grand écran.

lbr_espinosa_hug_1

Quel message as-tu souhaité transmettre à travers ce livre ?

Le monde soleil est un livre plein d’humour, d´envie de vivre et très positif.

Souvent, quand je suis en short dans la rue, les gens font comme s’ ils n’ avaient pas remarqué que je n’ai qu’une seule jambe, mais, aussitôt après m’avoir croisé , ils se retournent pour me regarder; alors je me retourne moi aussi et les attrape tous. Et je leur demande pourquoi ne me demandez- vous pas si cela est le plus important dans ma vie.

J’ai eu la chance de faire une fête de départ pour ma jambe. J’avais 13 ans quand je l’ai perdue, et le docteur, la veille au soir, m’a proposé de faire une fête de départ pour ma jambe. Alors j’ai fait cette fête, et j’ai invité les gens qui avaient à voir avec ma jambe. J’ai invité le gardien de but à qui j’avais mis 50 buts; en réalité je n’en avais mis qu’un, mais aux malades de cancer on nous laisse dire tout et n’importe quoi. Donc j’ai dit 50 et il a dit oui. J´ai invité aussi la fille à qui j’avais fait du pied sous la table et finalement j’ai dansé ma dernière danse sur mes deux jambes avec une infirmière. Je n’avais pas de musique, mais mon voisin de chambre était un fan du chanteur Antonio Machín et nous l’avons mis et on a écouté « Attends moi au ciel». C’est ainsi que ma dernière danse fut au rythme «d’attends moi au ciel», parfaite pour l’occasion.

Mais le meilleur de tout cela c’est que je n’ai pas éprouvé le fantôme, la sensation de sentir la jambe quand tu ne l’as plus, parce que je crois que je lui avais tellement bien dit au revoir que même le fantôme était parti avec elle. Et ce qui a été vraiment bien c´est quand ils m´ont demandé si je voulais donner ma jambe à la science. Je l´ai donnée, mais, je ne sais pas pourquoi, ils ne l´ont pas voulue et je l’ai donc enterrée. Et cela m’a permis de dire une phrase que, certainement, je suis le seul ici à pouvoir exprimer. Je crois que je suis le seul à pouvoir dire «que j’ai un pied au cimetière».

Je dis toujours que l’humour aide à tout expliquer et nous aide aussi dans m’importe quelle situation. Par exemple, les gens pensent que les jambes orthopédiques comme celles que je porte sont en bois, comme celles des pirates. Mais j’ai toujours cru que les meilleures blagues sont celles qui portent sur la réalité. Par exemple, j’ai eu une jambe hydraulique, mais c´est un problème car elle se casse et perd de l’huile. Un jour, je me suis retrouvé dans la rue et une dame m’a dit: «Vous perdez de l’huile». Et c’était vrai, il y avait une coulée d’huile et c´était moi qui était tout au bout de cette coulée.

Ou, par exemple, maintenant que j’ai une jambe électronique, j’ai le problème de ceux qui portent aussi une jambe électronique. Le soir il faut la recharger pour qu’elle fonctionne. Alors, dans les hôtels où il n’y a qu’une prise, je dois décider si je recharge l’ordinateur, le téléphone portable ou la jambe orthopédique.

Espérais-tu un aussi grand succès, que ce soit pour le livre ou pour la série télévisée ?

Non,  mais je pense que tout ce succès à une relation avec le pacte de vie.. A l’hôpital nous avions un pacte avec la vie. À l’âge de 14 ans, comme des camarades d´hôpital mouraient, tous les autres nous avions décidé de diviser la vie de ceux qui mouraient pour qu’elle se multiplie en nous. Accomplir ainsi les rêves qu’ils n’avaient pas pu réaliser.

Pendant les dix ans que j’ai été à l’ hôpital, j’ai eu 3,7 vies dans la distribution, plus la mienne, 4,7. J’ai toujours senti que j’avais 4,7 vies en moi.

Es-tu fier de la version française de la série ? TF1 a-t ‘il porté à l’écran ton livre d’une façon qui te plait ? 

Oui, je pense que la version française a quelque chose d’unique. Quelque chose de spécial, les auteurs l’ont très bien adapté, le réalisateur est un génie, les acteurs sont uniques, les producteurs sont de l’amour pur et TF1 a une sensibilité incroyable. J’adore cette version française et je pense que c’est l’un des meilleurs.

lbr_espinosa_cuche_et_com_

Et pour finir, tu as un message pour mes lecteurs ?

Le message principal est que ce n’est pas triste de mourir,  mais qu’il faut vivre intensément..

Merci à toi !

Le livre d’Albert Espinosa est disponible depuis le 7 février aux éditions  »Le Livre de Poche ». couv55792994

Je remercie Albert d’avoir très gentiment accepté de répondre à mon interview, dans un français (presque) impeccable malgré qu’il soit espagnol.

Toute son actualité : www.albertespinosa.com

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “[Interview] Albert Espinosa, auteur de Les Bracelets Rouges

  1. Merci Alexis de nous livrer cette interview d’Albert Espinosa. Les questions sont très pertinentes et permettent d’en savoir plus sur le destin hors du commun de cet auteur. Je vais regarder la suite des épisodes de la série télévisée « les bracelets rouges » avec un autre regard et cela me donne envie de lire son livre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s